[Chants de l’Avent 3/4] Debout, peuple de Dieu


Bonjour à vous, nous venons de vivre le
troisième dimanche de l’Avent qui est le dimanche Gaudete, “Réjouissez-vous”.
Dimanche où l’on pourrait dire que la lueur de Noël commence à poindre, les
couleurs rosissent liturgiquement et nous entrons petit à petit dans la joie d’un
si grand mystère, celui de Noël. [Debout, peuple de Dieu Réjouis-toi, car voici la lumière, la lumière de Dieu. Peuple de Dieu, réjouis-toi, Alleluia Peuple de Dieu, vive ta joie, Alleluia] En ce dimanche “Gaudete” nous
apprenons en quelque sorte à entrer dans l’exultation à la fois de la Fille
de Sion qui est parée de joyaux pour son époux – l’épouse, la fiancée. Et
nous entrons aussi dans l’exultation, le “Magnificat” de Marie. Une exultation qu’exprime très bien ce refrain, qui reprend en quelque sorte ces motifs, et
il est bon de se soutenir dans cette exultation, dans cette joie communiquée
qui annonce la joie de Noël. [Venus de tous pays, conduis par ton Esprit nous voici, Jésus, fais de nous le peuple de Dieu.] Donc ce deuxième couplet est moins
chatoyant, pourrait-on dire, et il exprime deux choses, à mon avis, qui sont très
importantes pendant cette troisième semaine de l’Avent. La première chose
c’est qu’on oscille entre l’exultation, je disais, de la Fille de Sion, de Marie
dans son “Magnificat”, et aussi l’effacement de Jean-Baptiste qui dit : « Ce
n’est pas moi, je ne suis pas le Messie, ce n’est pas moi, moi je baptise
dans l’eau, lui vous baptisera dans l’Esprit Saint, je ne suis même pas
digne de dénouer la courroie de ses sandales ». Et donc il y a à la fois un
partage de la joie et en même temps un effacement, et la mélodie de ces couplets
l’exprime. Et en même temps, comme joie partagée, il y en a une qui est
spécifique, qui revient dans ce temps, c’est celle qui concerne un signe des
temps particulier qui est le fait que cette lumière de Noël va s’ouvrir aux
nations. Le livre d’Isaïe qu’on a entendu en première lecture l’exprime :
« La justice sera manifestée devant toutes les nations ». Et on le sait par exemple
lorsque l’on a des catéchumènes en paroisse, il y a une profonde joie à les
accueillir, signe de cette joie de la venue du
Messie pour tous. Passez une très bonne semaine,
troisième semaine de l’Avent, semaine “Gaudete”, semaine de joie pour vous
préparer à la joie d’un si grand mystère, celui de Noël.