Nadi Shodana Pranayama Respiration Alternée Yoga


On continue avec les vidéos sur le
pranayama. les exercices de respiration. On vient de terminer Kapal bhati et Bhastrika, et maintenant on va faire
nadi shodana. La respiration alternée. On va inspirer par la gauche, expirez par la droite. Inspirez par la droite, expirez par la
gauche. C’est comme si c’était une forme d’une lettre V à l’envers. On
inspire par la gauche, on expire par la droite. On aspire par la droite, on expire
par la gauche. et on répète le cycle. Ce n’est pas une respiration circulaire, ou on inspire par la gauche et expire par la droite, de manière répétée. C’est une
autre technique de respiration que je peux presenter a la fin de cette video.
ici, il s’agit de Nadi Shodana qui va purifier les nadi (les canaux énergétiques). C’est plus un exercice psychologique que
vraiment physique. Il faut just rester concentré sur ce que l’on fait. Cette respiration nasale va nous apprendre a respirer plus consciencieusement. Nous allons focaliser plus sur le flux d’air entrant et sortant, plutôt que sur les muscles qui vont se
contracter. l’index et le pouce, de la main gauche, se touchent. Les doigts restent en chin mudra ou jnana mudra. La paume gauche va être tournée vers le haut. Le pouce et l’annulaire vont alterner les narines. La main droite touche la sixième chakra, correspondant au troisième œil. Ce dernier commande les autres chakra. Le troisième œil, l’espace entre les sourcils, correspond aussi a la glande pinéale. Les yeux sont fermés et dirigés vers le ajna chakra. Dans Nadi Shodana, on purifie les nadi en alternant les narines pour inspirer et expirer. On reste assis confortablement, avec le dos droit. Avec l’aide des doigts on obstrue les narines pour que l’air ne passe que par une seule narine a la fois. Faites autant de cycles que vous voulez. Les bienfaits de Nadi Shodana sont nombreux. Vous vous sentez apaisé et calme. On peut aussi utiliser un métronome pour que les inspirations et les expirations soient égales en durée. Ceci va harmoniser les hemispheres cérébraux et équilibrer le système nerveux. La retention d’air stimulera davantage votre pratique de pranayama. Vous pourrez vous concentrer plus facilement et méditer dans de meilleures conditions. Les capacités intellectuelles sont plus développées. On veut équilibrer la droite et la gauche. Ida et Pingala, la lune et le soleil, le Yin et le Yang. Chendra et Surya. Il y a différents noms pour evoquer la même chose. Grace a nadi shodana, on va stabiliser, harmoniser équilibrer les deux hémisphères cérébraux et le système nerveux parasympathique avec le système nerveux sympathique. Vous pouvez aussi ajouter des rétention d’air (kumbaka) a la fin de chaque inspiration. On ferme les deux narines et on retient l’air a l’intérieur de nos poumons.. Plus tard dans votre pratique, vous
pouvez ajouter une rétention d’air après l’expiration. j’inspire je retiens j’expire je retiens Du point de vue spirituelle, cette technique nous approche de la mort, car nous ne cherchons pas a se remplir du souffle vital tout de suite. Le prana est sorti et nous restons toujours conscient. Par ailleurs, au moment de faire la rétention d’air, vous pouvez faire des bandha et remonter un peu les muscles du bassin vers le haut du corps. Les muscles abdominaux vont vers l’intérieur et vers le haut. Les bandha sont des verrous d’énergie. On peut aussi baisser la tête. et amener le menton vers la poitrine. Vous pouvez ajouter a votre nadi shodana ces petit petites variantes au fur et à mesure de votre pratique. Voilà donc pour la respiration alternée. Quelques mots sur Chendra Behdi et Surya Behdi. La respiration de la lune et du soleil. Pour activer le système nerveux sympathique, on va inspirer par la droite et expirez par la gauche de manière répétée. Inspirez par la droite et expirez par la
gauche. J’active plus le soleil et le feu intérieur. Bons pour commencer la journée. Surya behdi nous réchauffe et nous reveille. On devient plus actif et dynamique. Au contraire, si vous voulez aller vous coucher et retrouver un état de calme, de quiétude et de tranquillité, on fera le contraire. Dans chendra behdi, on inspire par
la gauche et on expire par la droite. Ceci a pour effet d”activer le système nerveux parasympathique. Ainsi, on se
relâche et on retrouve le calme et l’espace intérieur. Voilà donc pour nadi shodana, qui est au milieu des deux techniques précédentes. On est relâché et détendu, tout en restant conscient du moment present. Vous pouvez commencer les exercices de pranayama par surya behdi, chendra behdi, puis enchaîner sur nadi shodana. De préférence, vous pouvez faire ca après les asana, les exercices physiques. Le corps étant calme et reposé, on peut passer aux choses plus subtiles, telles que la purification des
nazis et finir avec une petite séance de méditation